Maurice Audin et les « 1000 autres »

En septembre dernier, l’Etat français par le biais de son président, Emmanuel Macron, a reconnu sa responsabilité dans la mort du mathématicien Maurice Audin en 1957, pendant la guerre d’indépendance.

Maurice Audin était membre du parti communiste algérien, il s’était engagé dans le combat en faveur de l’indépendance de l’Algérie aux côtés de sa femme Josette.

Il a notamment organisé en 1956 avec sa Charlye et son beau-frère Christian Buono l’exfiltration de Larbi Bouhali, premier secrétaire du parti communiste algérien.

La reconnaissance par l’Etat français de sa responsabilité dans la disparition de Maurice Audin, plus de soixante ans après les faits, ouvre la porte à davantage de reconnaissance envers les disparus et les oubliés de la guerre d’indépendance.

Pour cela, un site internet baptisé 1000autres.org, animé par l’historien Fabrice Riceputi. Ce site se donne pour objectif de mettre la lumière sur les disparus de la guerre d’Algérie. A travers la publication de notices individuelles des disparus, issues des documents officiels récemment déclassifiés.

Ce site a pour but de faire avancer le travail de mémoire, pour le moment c’est un peu plus de mille notices individuelles qui sont issues des archives qui ont permis d’effectuer cette liste de disparus. C’est infime, comparé à la multitude de disparus durant la guerre d’indépendance, mais c’est un premier pas vers davantage d’éclaircissements et de lumières sur ces événements tragiques.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s