Le film « En attendant les hirondelles » rafle la mise au festival international d’Oran

 

 

Le festival international d’Oran du film arabe (FIOFA) qui s’est clôturé ce 31 juillet a vu le couronnement du film algérien « En attendant les hirondelles ».

Ce film, qui est le premier long-métrage du réalisateur Karim Moussaoui, a décroché le « Wihr d’or » le Grand Prix du festival.
De plus Karim Moussaoui a obtenu le prix du meilleur réalisateur.

Il s’agit de la dixième édition du festival d’Oran.

Les deux comédiens algériens de « en attendant les hirondelles » Hania Amar et Mehdi Ramdani ont eu également une récompense, respectivement le meilleur espoir féminin et le meilleur espoir masculin.

Pour la seconde fois, Le réalisateur Mohamed Yargui a été primé Dans la section court-métrage pour son film « Je te promets » ex-æquo avec « Cinq enfants et une roue » du Palestinien Said Zagha.

De nombreux autres films ont été primé comme le film libanais « Mahbas » de Sophie Boutros qui a décroché le prix du meilleur scénario. Le scénario a été coécrit par la réalisatrice avec Nadia Eliewat également productrice.
Ou encore le documentaire palestinien « La chasse des fantômes » de Raed Andoni.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s