Nette réduction du déficit commercial en janvier 2017, quelles en sont les raisons ?

Le déficit commercial a atteint 585 millions de dollars US en janvier 2017, au même mois, en 2016, le déficit algérien s’élevait à 1,82 milliard de dollars US.
Cela représente une baisse de 1,24 milliard US, signifiant une réduction du déficit de 68%.

Quelles en sont les raisons ?

L’augmentation des exportations

Les exportations se sont élevées à 3,3 milliards de dollars US en janvier 2017, contre 2,05 milliards de dollars US en janvier 2016.
Cela correspond à une hausse de 60, 74% et une augmentation de 1,25 milliard de dollars US d’après le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS).

Stabilisation des importations

Les importations se sont stabilisées à 3, 89 milliards dollars US en janvier 2017.
Elles représentaient 3,88 milliards de dollars US au même mois de l’année écoulée.

Les exportations ont ainsi assuré la couverture des importations à hauteur de 85% contre 53% en 2016.
Cela est du au redressement des cours pétroliers. Ils ont en effet dépassé les 55 dollars en janvier 2017.
Composition des exportations
94, 11% des exportations sont des exportations d’hydrocarbures (3, 11 milliards de dollars US, contre 1, 97 milliard de dollars US en janvier 2016).

Les exportations hors hydrocarbures ont augmenté à 195 millions de dollars US alors que la même période en 2016 elles représentaient 88 millions dollars US.

Il s’agit surtout de demi-produits, de biens alimentaires, de produits bruts, de biens d’équipements industriels et enfin quelques biens de consommations non alimentaires.

Composition des importations

Sur les sept groupes de produits importés, deux ont baissé en janvier (les biens de consommation non alimentaires et les demi-produits).
Les importations de produits alimentaires ont augmenté de même que les biens d’équipement industriels, les biens d’équipement agricoles et les produits bruts.
En revanche, les demi-produits ont chuté à 879 millions de dollars US contre 1, 02 milliard de dollars US, de même les biens de consommation non alimentaires qui ont chuté à 464 millions dollars US (contre 608 millions de dollars US en janvier 2016).

Les principaux partenaires

Les cinq premiers clients de l’Algérie au cours de janvier 2017 sont l’Italie, avec 587 millions de dollars US d’exportations algérienne, suivie de l’Espagne (468 millions de dollars US), des Etats-Unis (421 millions de dollars US), de la France (377 millions de dollars US), de la Turquie (250 millions dollars US).

Les principaux fournisseurs de l’Algérie sont la Chine, en tête avec 838 millions de dollars US, la France avec 348 millions de dollars US, l’Italie avec 314 millions de dollar US, l’Allemagne avec 284 millions de dollars US, l’Espagne avec 260 millions de dollars US.
Le déficit de la balance commerciale algérienne a baissé en janvier 2017 par rapport au même mois l’année précédente, car les exportations ont augmenté tant celles d’hydrocarbures (grâce au redressement des cours pétroliers), que celles hors-hydrocarbures.
De plus les importations se sont stabilisées en baissant un peu ce qui a aussi contribué à une réduction du déficit commercial. L’Italie est le premier client de l’Algérie, la Chine est son premier fournisseur.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s